RECEPTEURS AU GERMANIUM

GENERALITES

Le qualificatif "Récepteurs au germanium" parfois appelé "Crystal Radios" en anglais est une évolution du poste à galène par laquelle, l'organe détecteur (pyrite) est remplacé par une diode au germanium. Plus facile à utiliser puisqu'il n'y a plus de nécessité de positionner une pointe sur la pierre et l'on peut constater une certaine amélioration de la sensibilité. Leur contenu et leur mode de fonctionnement sont identique puisque l'on retrouve les même composants à l'identique tel que la self d'accord et le condensateur variable.

Au cours des années 50 et 60, des boutiques parisiennes ont commercialisées de nouveaux bobinages facilitant la réalisation de ces récepteurs. On retiendra le G52 (bobine avec un noyau ajustable) mais avec accord par condensateur variable et le G56 (accord par noyau plongeur en ferroxcube). Selon les boutiques, ces bobinages furent déclinés sous différentes références avec parfois une broche supplémentaire. Dans la série G56, on retiendra deux variantes : le PER64 de Perlor Radio et le ELD67 de Rapid Radio. Le T60 de Cibot Radio et le PER60 de Perlor Radio étant l'équivalent du G52 ainsi que le bobinage ELD de Rapid Radio (Eldoradio).

Selon les notices ou articles de revues ont trouve l'appellation G52, G-52 ou G 52. De même pour G56, G-56 ou G 56.

De nombreux amateurs se sont initiés à la radio par ces récepteurs réalisables à moindre coûts.

UNION GERMANIUM RADIO GR-84

  • UNION GERMANIUM RADIO GR-84
  • UNION GERMANIUM RADIO GR-84
  • UNION GERMANIUM RADIO GR-84
  • UNION GERMANIUM RADIO GR-84
  • UNION GERMANIUM RADIO GR-84

Très petit récepteur au germanium d'origine japonaise plus proche d'un jouet dont le nombre de composant est réduit au minimum. Sa particularité est d'utiliser un noyau plongeur et l'écoute s'effectue au travers d'un écouteur. Entre 1950 et 1970, il a existé plusieurs versions de ce récepteur mais celui-ci par la qualité de réalisation de la self me semble plutôt être du début des années 60. Le coffret en plastique de dimensions : 8,3 cm x 5,8 cm x 2 cm et d'un poids autour de 100 grammes est de bonne qualité. Le câble antenne et son écouteur prêt à l'emploi sont intégrés au boîtier. Il existe une variante de couleur rouge et ce modèle a été suivi par une version GR-85.

Commercialisé sous d'autres marques, on peut le trouver sous l'appelation : Arrow, Eastern ER-57, Kent, H&G AG-220, Miniman pour ne citer que ceux-là.

Rocket Germanium Radio

Il est à noter que le récepteur "Rocket Germanium Radio" distribué sous la marque Miniman provient du même fabriquant que le modèle présenté dans cette rubrique. 

ELDORADIO

  • ELDORADIO
  • ELDORADIO

Ce petit récepteur était commercialisé par la société "Rapid Radio" au cours des années 1950 et 1960. Cette boutique située au permier étage d'un immeuble de la rue d'Hauteville proposait divers récepteurs avec de différents bobinages d'accord dont des équivalents au G52 et G56. Celui-ci d'un autre type est prévu pour recevoir les grandes ondes et petites ondes, la détection pouvait se faire par galène ou diode au germanium. Le circuit de réception est assez simple puisque constitué d'une bobine d'accord et d'un condensateur variable.

De belle présentation dans un beau coffret gainé de couleur rouge que l'on pouvait aussi trouver en bleu. 

NORD RADIO : TRANSISTOR 2

  • Nord Radio Transistor 2
  • Nord Radio Transistor 2
  • Nord Radio Transistor 2
  • Nord Radio Transistor 2
  • Nord Radio Transistor 2
  • Nord Radio Transistor 2

Il s'agit d'un kit qui était commercialisé par la société "Nord Radio" à Paris. Ce récepteur grandes ondes et petites ondes est assez évolué puisque le circuit d'accord à noyau plongeur G56 et la détection par une diode OA79 sont suivis d'un étage amplification. En fait, le signal détecté est amplifié par 2 transistors (OC70 et OC71) qui après adaptation par transformateur permettent ainsi une écoute sur un haut parleur de 8 cm de diamètre. Deux prises antennes : une avec un condensateur de 100 pFet l'autre avec un condensateur de 200 pF. La première donne une plus grande sélectivité mais un peu moins de puissance. Avec un long fil, j'ai réussi à capter quelques stations dans de bonnes conditions et en plein jour.

Présenté dans un beau coffret gainé de couleur marron, on peut remarquer la manière d'implanter tous les éléments et le soin apporté au cablage par la personne qui l'a réalisé à l'époque.

Pour mémoire, ce kit a été commercialisé vers la fin des années 50 puis après 1960.

CASQUE DIRECTA -RADIO

  • Directa-Radio Casque Rectady US
  • Directa-Radio Casque Rectady US

Directa-Radio, entreprise qui se trouvait à Boulogne-Billancourt et fondée par Monsieur Marcel ABBIT, a produit de nombreux matériels : Poste à galène, récepteur mono-lampe, bobinages et condensateurs variables. On pouvait aussi trouver des casques pour l'écoute des récepteurs à galène dont celui qui est présenté : le "Rectady US". Il a la particularité d'avoir deux réglages séparés sur chaque écouteur de 1000 Ohms.

Il existe une autre variante de ce casque qui possède une impédance supplémentaire de 5 Ohms et sort pour chaque impédance sur deux fils différents (fiche noire et rouge = 5 Ohms et fiche rouge et verte = 1000 Ohms).

Ces casques ont été commercialisés au cours des années 50 et on en trouvait encore au cours des années 60 au magasin Radio-Prim à Paris.